SABINE NIEDZWIEDZ

En 1996, Sabine Niedzwiedz séjourne à Azurety un village au bord de la mer, tout près de Bassam en Côte d’Ivoire. Très marquée par ce voyage, Sabine évoque avec beaucoup de poésie l’Azurety qu’elle à connue.

>> Télécharger le dossier de presse.

Sabine Niedzwiedz

Les enfants sont partout et nous suivent très curieux et riant de tout.

Sabine Niedzwiedz

Azurety, OK d’accord. OK d’accord en Azurety les lucioles volent, les enfants courent sous la pluie en riant aux éclats et jouent au foot à deux cent sur une balle de tissu scotché. En Azurety, les gens ne sourient pas beaucoup et la tension est partout. Les enfants sont partout et nous suivent très curieux et riant de tout. Les blancs s’appellent « babou » et les tout petits enfants pleurent en nous voyant.

OK, d’accord en Azurety les femmes sont belles. Les hommes attendent qu’elles aient fini de travailler. Le bruit est constant et au loin on entend chanter. Le soleil tape fort et les épices sont puissantes. Les baobabs sont musclés et la nature est luxuriante. OK d’accord, en Azurety, la misère est partout mais il fait bon vivre. On construit des aéroports entourés de bidonville. OK d’accord, au Nord d’Azurety…il y a la guerre.